"Les Ciotadens" demandent à Patrick Boré de stopper l'augmentation de la taxe d'habitation

La baisse progressive de l'état ne doit pas permettre à la mairie de La Ciotat, de diminuer l'abattement général pour qu'au final le ciotaden, paie plus cher !

A l’occasion du dernier conseil municipal de la ville de La Ciotat, Patrick Boré a montré toute son autorité naturelle. A la question qui lui était posée du devenir de la taxe d’habitation, il répondit d’un ton bravache : « Je ne m’interdis rien pour le prochain budget… ». Je ne m’interdis rien… En d’autres termes : « Je m’autorise tout » !

L’exemple vient d’en haut et la tonalité jupitérienne de cette mâle envolée n’a échappé à personne. Au diable les promesses maintes fois réitérées de ne pas toucher à la taxe d’habitation et de ne rien faire pour alourdir la fiscalité locale qui atteint déjà un niveau record.

Les Ciotadens paieront ! Point de honte ! Chacun sait que les promesses électorales sont des chimères et n’engagent vraiment que ceux qui ont la naïveté d’y croire…

C’est, décidément, dans la salle du conseil qu’il faudrait un cordon de gilets jaunes ! Il n’empêche que, pour lui, l’équilibre n’est pas facile à trouver. Les élections municipales approchent à grands pas et elles seront âprement disputées. Le soutien traditionnel de Jean Claude Gaudin devient utopique à l’heure où tout le système municipal marseillais vacille sur ses fondations comme un immeuble délabré…

Briguer un quatrième mandat n’est pas chose facile. La lassitude gagne du terrain et le bilan est bien mince. Monsieur le Maire aurait bien besoin de rentrées qui lui permettent de réaliser très rapidement quelques projets spectaculaires susceptibles d’inverser la tendance en en mettant « plein la vue » à ses administrés.

Il est bien tard mais il a eu dix sept ans pour y penser ! Comme le dit la fable : rien ne sert…