Voeux : 2019, préparons l'alternance à La Ciotat

Reproduction du discours prononcé par Lionel Giusti, Président du mouvement "Les Ciotadens" devant les militants et les sympathisants, le jeudi 24 janvier 2019 dans le cadre de la présentation des voeux.

L’année 2018 n’aura pas été facile pour tout le monde et, comme d’habitude, les plus fragiles et les plus démunis auront été les premières victimes. La fiscalité, la stagnation des salaires et du niveau de vie, la pauvreté grandissante et les difficultés de logement dessinent une société que l’on croyait disparue depuis longtemps…

La fin de l’année dernière a été marquée par une colère populaire, les fins de mois sont devenues difficiles dans une société qui paradoxalement, favorise la sur consommation pour enrichir les plus riches. Les politiques menées par des élites jusqu’à ce jour, ne sont plus en phase avec la réalité. 

Certains élus locaux peu scrupuleux n’osent même plus ouvrir la porte aux citoyens, aux enfants de la République ! Il est urgent de changer les choses, de recomposer la vie politique dans notre pays et nous Ciotadens, nous allons commencer par le faire à La Ciotat. Entrons donc, de plain pied, tous ensemble, dans l’année 2019 ! 

Je vous souhaite pour vous, vos proches et tous ceux qui occupent une place dans votre cœur, une année 2019 pleine de santé, de bonheur et de réussite de vos projets ! A cette occasion, souvenons nous que le bonheur ne peut véritablement exister que s’il est partagé !

Le partage, la solidarité, la tolérance, le respect… Voici les mots « incontournables » sans lesquels nous ne pourrons pas construire un avenir radieux.

Souvenez vous, amis ciotadens, de cette époque ou les manches des outils étaient si durs aux mains des ouvriers des chantiers navals ! Souvenez vous de la fatigue, de la poussière et du vacarme qu’ils enduraient quotidiennement !

Et pourtant, souvenez vous aussi des rires, de l’amitié et de la générosité qui régnaient dans les rues de la cité ! Ce sont ces valeurs qui nous manquent cruellement aujourd’hui et qu’il nous faut retrouver au plus vite ! Je suis persuadé contrairement à certains obsédés par la bétonnière, que le charme, l’authenticité et la nostalgie… ont de l’avenir. Le golfe d’amour porte bien son nom ! Nous avons tous au cœur des souvenirs d’enfance, de vacances, de joie, de lumière qui se sont enracinés profondément dans nos esprits et ont fait de nous LES CIOTADENS !

La Ciotat doit retrouver une vie tranquille et joyeuse. Un jour, certains individus sont arrivés avec des rêves de spéculation, de profits, d’argent facile. Ils se sont rêvés une « nouvelle Côte d’Azur », un nouvel Eldorado. On les a encouragé alors, ils ont construit, construit et construit encore, au point de bétonner la moindre parcelle restée libre.

Contrairement à ce qu’on veut nous faire croire, le profit des ces constructions n’a pas été pour tout le monde et la plupart des ciotadens sont restés au bord du chemin ! Ils ont dégradé notre cadre de vie sans harmonie, sans réfléchir sans nous consulter, sans même nous informer et sans adapter la moindre infrastructure ! Sans crèche et sans école même le récent éco-quartier, au final, fait défaut…

Résultat aujourd’hui, le matin comme le soir, il nous faut plus de 20 minutes pour parcourir en voiture l’avenue Guillaume Dulac, le chemin du puits de Brunet et bien d’autres artères urbaines saturées aux heures de pointes.

 Les responsables de cette pagaille ont le culot de nous conseiller la marche à pied, les transports en commun et le vélo. Sauf que les bus sont bloqués dans les bouchons, qu’il n’y a quasiment pas de pistes cyclables à La Ciotat et que si nous devons prendre la voiture ou la fourgonnette pour aller bosser, c’est qu’au bout du compte, nous n’avons pas le choix.                                                                                                                                                              

Désormais chaque été, nos plages sont régulièrement fermées pour cause de pollution. Ont nous dit que ce sont les gens qui font « caca dans l’eau ». Mais lorsque je constate la « sur urbanisation » de La Ciotat et la dégradation des conditions de circulation, je me pose des questions sur l’état actuel, du réseau d’assainissement sachant que la saison estivale n’arrange pas les choses, non plus.                                                                                     

Même avec sa récente baisse, comment expliquer que la vignette de stationnement reste une des plus chères de la région alors que la plupart des parkings ont été privatisés. Comment expliquer qu’au moment ou le gouvernement décide enfin de baisser la taxe d’habitation, on décide de l’augmenter à La Ciotat, pour de nombreux foyers ? Comment expliquer que les faux plafonds imbibés d’eau, s’effondrent sur trois classes d’une école maternelle municipale alors qu’on nous raconte que les finances de la ville s’améliorent ? Comment expliquer l’abandon de notre centre-ville ancien au point que des familles sont évacuées dans l’urgence parce que leur logement est menacé d’effondrement ? 

Mes chers amis, nous devons sauver ce qui reste à sauver et redonner un sens à la gestion de cette ville.  2019 sera une année de préparation pour les élections municipales de 2020 mais tout d’abord ce doit être une année de reconquête de nos droits de citoyens ! Mais rien ne ce fera sans vous, sans nous ! Contrairement à l’élection Présidentielle, l’élection municipale est une démarche collective, l'engagement  d'une équipe composée de citoyens. Dites vous bien que rien ne se fera sans votre implication car dans une bataille, même un général n’est rien sans  son armée. 

Unis, motivés, nous saurons nous préparer et veiller aux grandes décisions qui conditionnent l’environnement et l’avenir de La Ciotat avant d’en prendre au final, la gestion car tel est notre objectif, tel est notre devoir, tel est notre destin ! 

Notre parole à présent, doit être écoutée et entendue. Nous n’aurons plus d’approbations à postériori pour des projets qui n’auront pas étés mûrement réfléchis, en concertation avec tous les Ciotadens.

 En 2019, nous apporterons la plus grande attention au respect de notre patrimoine culturel et environnemental. Terminé les arbres centenaires déracinés au petit matin dans la plus grande discrétion sous prétexte qu’ils sont tous malades, mais qu’ont-ils faits pour les sauver ?!

 Terminé les canons historiques que l’on arrache sur port de La Ciotat sans état d’âme et sans le moindre respect pour nos anciens. Les Ciotadens sont des citoyens adultes et responsables et méritent d’être traités comme tel ! Ils n’acceptent plus l’enfumage sous couvert de propagande mensongère.

 Nous Les Ciotadens, nous avons de justes ambitions pour l’avenir de notre ville et nos préoccupations ne s’inscrivent pas dans le profit à court terme. Plus qu’une force d’opposition, nous sommes désormais, une force citoyenne de propositions et nos élus devront en tenir compte !

 A La Ciotat, tout comme au niveau national, une nouvelle conception de la démocratie est en train de s’affirmer. Les citoyens sont de moins en moins enclins à désigner, pour les représenter, des élus corporatistes qui oublient trop vite les aspirations de leurs électeurs. L’histoire semble aller dans le sens d’une démocratie plus directe ; une démocratie participative. Ces convictions là, nous les partageons ! 

D’assemblées de quartiers en référendums locaux, de concertation citoyenne locale en budget communal participatif en passant par la création de jardins partagés, nous allons mettre en place à La Ciotat, le « grenelle de la qualité de vie ». Oui le « grenelle de la qualité de vie » car au delà du bien être propagé par cette initiative citoyenne, il s’agit aussi, d’une urgence environnementale.

Ce ne sont pas les idées qui manquent, nous allons faire entendre notre voix et nous sommes prêts à en imaginer bien d’autres en concertation avec toutes celles et ceux qui souhaitent s’engager pour améliorer notre cadre de vie.                                                                                    

Nous Les Ciotadens, sommes dans le cœur de l’actualité parce que nous sommes avant tout, des citoyens. Reconquérir, défendre, protéger, nous allons avoir besoin de toutes nos forces ! De toute la force des habitants de cette ville qui en ont assez du mépris, de l’arrogance et de la démagogie venant d’une municipalité usée.

La création de notre mouvement, « Les Ciotadens » va nous permettre de nous regrouper, de faire front, de rassembler toutes les bonnes volontés derrière une identité et des sentiments fraternels et non pas derrière un parti politique ou une idéologie.

Ce dynamisme fera toute la différence ! La combinaison de l’intelligence et du cœur, finira par triompher et, un jour, nous ferons le bilan de l’étendue des dégâts et nous nous dirons : « mais comment avons nous pu tolérer ça aussi longtemps ? ».

La Ciotat mérite mieux que de devenir une énième mairie de secteur de  Marseille, là, ou le service de proximité n’existe plus. La soumission politique à la Métropole doit être remplacée par une collaboration juste et équilibrée tout simplement parce que La Ciotat refuse de devenir une boîte aux lettres Marseillaise.

Nous avons besoin d'un véritable plan de circulation, de voiries intelligemment tracées et scrupuleusement entretenues, d'espace de stationnement gratuit qui favorisent le commerce local, nous avons besoin de transport en commun et de desserte assurées selon les besoins. Ce n'est pas aux Ciotadens de s'adapter aux horaires des bus mais l'inverse ! La coordination permettra aussi, l'amélioration du trafic. Nous avons besoin d'équipements sportifs et éducatifs adaptés à la démographie croissante de La Ciotat. Privilégier la sauvegarde des dernières terres agricoles...

Nous devons rattraper, compenser toutes les carences des vingt dernières années... Beaucoup de travail en perspective donc, mail la ville que nous Ciotadens imaginons, pourrait devenir le plus beau de tous les vaisseaux jamais construits.

Ne subissons plus l'avenir, faisons le ! Engageons nous, serrons nous les coudes et retroussons nos manches car La Ciotat le mérite ! Notre mouvement est une opportunité pour former une large coalition citoyenne afin d'engager le changement qui s'impose à La Ciotat. Ensemble on est plus fort !

2019 sera l'année de la préparation et 2020 celle de la victoire !

Bonne année à tous, vive les Ciotadens et vive La Ciotat, notre vie, notre ville !

**********

Le discours en VIDEO, cliquez ICI