Municipales : Lionel Giusti candidat pour une ville verte et dynamique

Elections municipales des 15 et 22 mars 2020, Lionel GIUSTI se déclare candidat à la mairie de La Ciotat "pour une ville verte et dynamique".

Discours intégral prononcé à La Ciotat, le 16 janvier 2020 :

"Mes chers amis, mes chers concitoyens

Je pourrais commencer mon propos par vous dire que je suis un enfant du pays, un Ciotaden pur jus depuis trois générations, que mon sang coule dans les veines des rues de ma ville.

Je pourrais vous dire que mes parents et mes grands-parents vendaient le poisson dans le centre ancien de La Ciotat. Qu’il y a 60 ans, mon grand-oncle pêchait à bord de son pointu au large de l’île verte.

Je pourrais vous dire que chaque angle de rue a une histoire pour moi. Je pourrais vous dire que je suis prêt à regagner l’histoire perdue de notre ville.

Je pourrais vous expliquer, vous proposer que notre ville, au prétexte d’un regain économique est passée à côté de sa propre histoire, de son développement sain, salutaire, durable et sûr.

Je n’en ferai rien. Non.

Je n’ai pas de rancune, car ma ville me passionne et j’ai des idées à vous proposer.

Si je me réjouis des succès de La Ciotat, je constate aussi ses limites. Et elles sont incommensurables.

Alors oui, je vous le dis, il me semble que nous sommes arrivés aux limites possibles d’une gouvernance à bout de souffle. Dans tous ses enthousiasmes et ses incroyables faillites. On a toujours sacrifié l’essentiel à l’urgence, alors que l’urgence est l’essentiel.

Qu’il y ait eu une volonté de transformation, je ne le nie pas. Elle était réelle.

Qu’elle soit arrivée à son terme, je le proclame !

Ne croyez pas que me présenter devant vous soit le fruit du hasard. C’est tout l’inverse.

C’est le fruit d’un long cheminement personnel, intime. C’est surtout parce que je pense être prêt pour vous servir.

Alors, je vous le dis : je suis candidat pour vous servir à la Mairie de La Ciotat. C’est désormais officiel !!

Voilà plus d’un an que mon équipe et moi, arpentons chaque rue de La Ciotat. Nous écoutons surtout. Nous recevons chacune de vos attentes. Humblement, patiemment.

Nous sommes prêts. Autour de moi, il y a des femmes et des hommes, des experts, des compétences, et surtout des personnes de bonne volonté.

Chez nous ; il y a des gens de droite, de gauche et des écologistes. Nous avons su dépasser nos clivages dans le but de servir l’intérêt général, parce que l’amour pour notre ville est plus fort que tout !

Ensemble, nous avons élaboré un projet : lucide, humble, clairvoyant et pragmatique, le « La Ciotat de demain ».

Il sera assurément plus vert, plus respectueux de sa propre histoire, plus authentique donc.

Nous allons redonner à « La Ciotat » ses couleurs, son rayonnement, son panache, mais surtout son authenticité.

Nous remettrons au centre de tout notre vivre ensemble, l’humain avant le béton.

Quand mes arrières grands-parents sont arrivés d’Italie, ils cherchaient la sécurité, ils étaient dans la survie dans un pays pauvre et pourtant source de toutes les cultures méditerranéennes. L’empire romain je suppose...

Mon histoire à moi, c’est « La Ciotat ». Je vous demande votre confiance, votre soutien.

Je suis prêt à vous servir honorablement. Reste que je crois fermement à l’intelligence collective.

Nous avons élaboré notre projet patiemment, à l’écoute de chacune et chacun de nos concitoyennes et de nos concitoyens.

Je souhaite apporter humblement mon impulsion, ma volonté de changer les choses.

Plus de vert pour que nous puissions vivre dans un environnement vivable. Plus d’écoute parce que je crois que le pouvoir vertical est nul et non avenu.

Plus d’entraide parce que je crois à la bonne volonté de chacun pour donner une nouvelle tournure, plus humaine, à notre cité.

Plus sereine et moins agressive aussi, parce que je crois que La Ciotat a atteint les limites de son développement farouche et incontrôlé, imposé par la force des mandats électoraux, sans rétropédalage possible.

Je vous propose tout l’inverse : une administration partagée, un environnement pacifié, un développement doux qui remet le centre historique villageois au cœur de nos investissements. Le temps n’est plus à chercher la faute, mais plutôt à chercher le remède.

Une opposition claire au cumul des mandats afin de se concentrer sur l’essentiel : la qualité de vie des Ciotadens.

Je vous propose en somme de nous réapproprier notre ville, de nous là faire nôtre à nouveau.

La ville que je désire n’existe pas sans ses habitants. Elle commencera par remettre en cause ces décisions néfastes qui nuisent tellement son cadre de vie.

Nous renouerons avec le contact populaire et la simplicité .

Nous donnerons un terme à ce travail de sagouin et sortirons de ces réseaux sclérosants qui annihilent la ville de La Ciotat depuis 40 ans.

Ce soir, je vous propose une révolution par les urnes afin que les habitants de La Ciotat reprennent le contrôle de leur commune.

Dans les jours qui suivent, vous recevrez notre projet municipal sagement préparé dont la faisabilité des propositions, a été soigneusement étudiée pendant des mois par une équipe dévouée, car il ne s’agit plus de tromper l’électeur.

Se préparer à administrer une ville c’est sérieux, par conséquent, nous allons remplacer les promesses électorales par du concret.

La liste que je vous propose de conduire jusqu'à la victoire sera totalement indépendante des partis politiques car il est important de mettre un terme au diktat des partis contre une ambition nationale.

Les habitants de La Ciotat n’ont pas besoin d’un sénateur, ils ont besoin d’un maire disponible, accessible et proche de ces administrés, peu importe leur appartenance politique ou pas.

Ce soir, des personnes m'ont demandé s'il était encore possible de rejoindre notre équipe, bien sûr, elles sont les bienvenues, parce qu'ensemble on est plus fort.

On dit que la mémoire politique n’excède pas 6 mois, de ce fait, je vous veux vous mettre en garde contre les manipulateurs sans scrupule qui désormais misent sur la sensibilité des Ciotadens pour masquer un bilan désastreux, mais aussi contre les opportunistes, les saisonniers de la politique, qui apparaissent juste avant les élections dans le but de vendre du rêve pour au final négocier un poste…

Nous sommes les seuls en mesure de pouvoir rassembler autour d’une large « coalition ciotadenne » afin de réussir le changement qui s’impose à La Ciotat !

Le vert est notre couleur, mais l’écologie est notre valeur.

Mes chers concitoyens, désormais un seul mot d’ordre : Sauvons ce qui reste à sauver et transformons La Ciotat par une écologie qui améliore la vie !

Merci infiniment pour votre soutien et rendez-vous dans quelques semaines à la mairie, car je m’engage dès ce soir, à vous recevoir à tour de rôle, dans le bureau du maire !

Bonne et heureuse année à toutes et à tous !"

Lionel Giusti
La Ciotat le, 16/01/20