Coronavirus à La Ciotat "le 11 mai ne doit pas sonner la récré !"

Situation politique et sanitaire à La Ciotat. Lettre ouverte adressée aux adhérents et sympathisants du mouvement citoyen "Les Ciotadens" - Avril 2020

Cher(ère)s adhérent(e)s, cher(ère)s Ciotaden(ne)s,

Alors que nous étions en plein préparatif pour assurer le bon déroulement du 1er tour des élections municipales à La Ciotat, le 1er ministre déclarait le samedi 14 mars 2020, sur les chaînes de télévision et à la radio que « la France était placée en état d’urgence » en raison de la propagation du coronavirus. Tous les lieux publics, bars, restaurants, hôtels jusqu’aux stations de ski… devaient cesser leur activité. Pourtant, cette décision aussi soudaine qu’imprévue ne concernait pas le… 1er tour des élections municipales.

Résultat : une abstention record dans les bureaux de vote, un scrutin très favorable aux maires sortants sur l’ensemble du territoire national. En pleine tempête, les Français n’ont pas voulu changer de capitaine… Une tendance nationale confirmée à La Ciotat où le maire sortant a obtenu le score le plus élevé des huit listes en compétition sans toutefois obtenir la majorité ni même son score du 1er tour des élections municipales de 2014. Malgré une abstention record de 60,01 % l’opposition municipale (toutes tendances confondues) a marqué une nette progression. 

Le dimanche 15 mars 2020, les Ciotadens ont placé la liste « POUR UNE VILLE QUI RESPIRE » soutenue par notre mouvement, en tête des listes issues de la société civile et sans étiquette nationale.

Et puis la France est entrée en confinement et dans ces conditions, le second tour des élections municipales prévu le dimanche 22 mars 2020 n’a pas eu lieu. Du coup, le mandat des maires sortants est prolongé jusqu’au deuxième tour des élections municipales qui devrait se tenir à la fin du mois de juin sous réserve de l’évolution de la pandémie de coronavirus et de la procédure de déconfinement. 

L’annulation du 1er tour que certains jugent « peu représentatif » en raison des conditions précitées, n’est toutefois pas écartée si le deuxième tour devait être à nouveau reporté à l’automne voire à l’année prochaine. La décision sera prise par le parlement, à la fin du mois de mai.

Confiné notre mouvement reste cependant attentif aux décisions prises sur le plan communal et émet quelques propositions comme celle d’établir un « plan Marshall municipal » pour faire face à la crise économique et sociale qui se profile. Nous prônons aussi à La Ciotat, la création d'une commission extra-municipale afin d’unir toutes les compétences et les forces politiques de la commune face à un adversaire commun : le virus. 

L’heure n’est pas aux polémiques ni à la division… mais plutôt à la responsabilité de chacun et à la mobilisation générale pour lutter contre la pandémie. Lorsqu’il y a l’incendie dans la maison on ne jette pas de l’huile sur le feu, c’est notre façon à nous, de voir les choses... 

Toutefois, certains élus locaux complices à leur niveau de la situation sanitaire actuelle, feraient mieux de se taire. « Ce n’est pas moi, c’est l’autre… » s’exclament-ils ! C’est bien connu, lorsque le bateau coule, les rats quittent le navire. La chasse aux "faux prophètes" est lancée mais attention aux vrais amnésiques…

Depuis, le début de la crise sanitaire, des Ciotadennes et des Ciotadens ont fait preuve d’un élan de solidarité sans précédent. Leur présence sur le terrain en première ligne doit être saluée. Ce sont nos héros du quotidien.

Cette année les Français seront visiblement contraints de passer leurs vacances d’été en France. Par conséquent, La Ciotat doit se préparer à un flux touristique important et avec lui, le risque d’une propagation du virus qui ne doit pas être négligé. 

Le coronavirus n’est pas derrière nous hélas, l’État a montré ses carences, certes mais il appartient aux municipalités de jouer la complémentarité afin de ne pas laisser les habitants livrés à eux-mêmes face à une épidémie mortelle. Et de prendre les mesures qui s’imposent semaine après semaine. 

Le 11 mai 2020 ne sonnera pas la récré. La relance de l’économie ne doit pas relancer l’épidémie. Moins touchée jusqu’à présent, La Ciotat doit engager néanmoins, toutes les précautions qui s’imposent pour faire face à la saison estivale qui approche et avec elle le risque d’une deuxième vague épidémique. Il y aura certainement des arrêtés municipaux à prendre.

Le virus est là, nous allons devoir vivre avec, en attendant un vaccin. L'épidémie de Covid 19 ouvre une brèche dans la volonté de changer notre façon de consommer et notre comportement vis-à-vis de notre environnement. Partout la société appelle à un nouvel usage du monde, à une "Renaissance". 

Le rôle de chaque citoyen est de faire advenir ce monde qui vient. Le choc que constitue cette crise à l’échelle mondiale, les impulsions locales qu’elle a suscitées dans nos vies et dans notre ville ne pourront rester sans conséquence sur notre lendemain. Solidaires et unis, nous l’imaginerons et nous le ferons ensemble. 

Prenez soin de vous dans l'attente du plaisir de vous retrouver en excellente santé !

 

Lionel Giusti

Président du mouvement citoyen « Les Ciotadens »

Ancien conseiller municipal de La Ciotat