Des élus font leur "conseil municipal bis" en visioconférence

Mireille Benedetti, Lionel Giusti, Denis Bunelier et Laura Baldanza ont boycotté la réunion qui se tenait ce lundi au théâtre. Ils ne se sont pas privés de faire un mini "conseil municipal bis" en visioconférence. 

Alors que concernant l'épidémie de Coronavirus, les voyants sont au rouge dans notre région. Mireille Benedetti, Lionel Giusti, Denis Bunelier et Laura Baldanza ont demandé d'organiser cette réunion en visioconférence. Ignorant l'appel lancé par le groupe d'opposition "Ensemble pour la Ciotat", Arlette Salvo maire de la Ciotat a réuni le conseil municipal ce lundi 12 avril 2021 au théâtre de la Chaudronnerie.

"Le conseil municipal de La Ciotat s'est réunit en présentiel en plein confinement parce que le budget prévisionnel a été voté en décembre 2020, nous étions d’ailleurs intervenus  en séance pour dire qu’il fallait attendre le printemps 2021 pour voter un BP sincère" s'insurge Mireille Benedetti avant d'ajouter "Aucune réponse à notre lettre du côté de la mairie, en réunion de groupe ce matin, nous avons décidé de boycotter et de tenir un conseil municipal bis entre nous en visio" .

Ci-dessous les observations qu'ont pu faire les élus du groupe "Ensemble pour La Ciotat" composé des mouvement "Les Ciotadens"  et "Regain" suite à l'ordre du jour du conseil municipal de ce lundi 12 avril 2021 et de ses 11 délibérations. La visioconférence a débuté à 14h00

 1- les taux d’imposition

"Nous avons voté contre au conseil du BP en décembre : une augmentation de la fiscalité directe de 4,61%, ce qui représente un effort fiscal de près de 57% de nos recettes de fonctionnement. Dire que La Ciotat maintient son taux d’imposition n’est certainement pas un cadeau de la municipalité. Depuis 25 ans les contribuables ont largement participé à la réparation de la dette abyssale des années 90. 

Les ciotadens sont doublement pénalisés : La bétonisation de notre ville nuit à la santé de nos concitoyens : embouteillage, pollution, L’absence de réflexion durable déséquilibre notre territoire, met en danger ses habitants : risques majeurs d’inondation par une artificialisation des sols irresponsable.

Plus de constructions = augmentation de la base fiscale = plus de recettes mais pas de baisse de la taxe foncière Pour un bien immobilier comparable, les ciotadens paient une imposition d’une valeur de +39% par rapport aux habitants des communes comparables !" souligne Mireille Benedetti (Regain)

De plus, notre ville vit à crédit, les caisses sont vides et c’est la Caisse d’épargne qui paie les dépenses courantes avec les 4 millions d’euros que nous devrons rendre d’ici un an ! C’est très inquiétant !

6 – Recrutements saisonniers

"Comment exiger du 50% en présentiel aux agents équipés alors que la ville achètent encore pour 115.200€ d’ordinateurs portables" s'interroge Denis Bunelier (Les Ciotadens)

8 et 9 - sport et culture

"Je m'étonne du fait que seulement deux conventions de partenariats pour des manifestations sportives. La municipalité de La Ciotat demandent aux associations d'annuler jusqu’en juillet leurs manifestations et rencontres. Ces associations participent à la vie sociale de notre ville, à l'épanouissement de notre jeunesse, ces manifestations sont indispensables à la survie des clubs sportifs" lance Lionel Giusti.

"J'apprends qu'une course cycliste organisée par un club Ciotaden est annulée à La Ciotat pourtant à Marseille, la fête du vélo aura lieu le 6 juin avec la présence d'exposants, des animations, de la musique, des balades patrimoines, course slalom triporteurs, défis home-training etc..." ajoute l'élu (Les Ciotadens)

Idem pour les manifestations culturelles, quid des conventions ? Je vois seulement deux conventions signées autour du cinéma ??? Et que ferons-nous des galas de danse ? Des fêtes de la Saint Jean... ? Sachant que les conventions doivent être signées plusieurs mois à l'avance.

Le Président de la République a annoncé un retour progressif à la normale à partir de mi-mai. À La Ciotat, il semble en revanche, que les choses soient nettement plus pessimistes. Après une année blanche, dirigeons-nous vers une fin d'année scolaire éteinte et une saison estivale morte ?" s'inquiète Lionel Giusti 

Les conseillers municipaux d'opposition : Mireille Benedetti, Lionel Giusti, Denis Bunelier ont terminé à 15h45, leur visioconférence organisée suite aux délibérations du conseil municipal de ce lundi 12 avril 2021.

Une première réussie...