Violences conjugales : "Les Ciotadens" proposent un logement "SOS" à La Ciotat

Le mouvement « Les Ciotadens » propose la mise à disposition gratuite et de courte durée d’un logement pour « mettre à l’abri » les victimes de violences conjugales.

Selon l'Agence Régionale de la Santé (ARS) « Les violences faites aux femmes sont un véritable enjeu de santé publique. En France, une femme sur dix est victime de violences conjugales. Certaines d’entre elles sont décédées des violences de leur compagnon ou ex-compagnon... ».

Sur le plan local, les municipalités doivent agir !

UN APPARTEMENT "SOS"

La ville de La Ciotat dispose de certains logements de fonction. Par conséquent, le mouvement citoyen « Les Ciotadens » propose que l’un d’entre eux, soit exclusivement dédié à la protection des victimes de violences conjugales.

L’objectif avant tout, est de protéger dans l’urgence tout en organisant une prise en charge renforcée afin d’éloigner l’auteur des violences.

Pour renforcer ce dispositif, la police municipale pourra organiser des patrouilles.  

L’an dernier, le tribunal de grande instance de Marseille a instruit plus de 1000 affaires de violences conjugales survenues dans le département des Bouches-du-Rhône et notamment à La Ciotat. 

*****

Pour une ville plus verte, plus humaine, plus juste... Rejoignez le mouvement citoyen "Les Ciotadens"